Compagnie Chiméres

« D’origine et à destination inconnues, le fracas de la vie se répand comme le souffle du vent, traverse les générations et les continents. En chemin, il ébranle les naïfs et les responsables, les innocents et les coupables. D’abord, troublé et confus, l’être disposé à discerner la danse du savoir dans ces innombrables voix, sons et chocs, aura grandi. »

Parce qu’elle ressent la nécessité de « dire les choses », la compagnie Chimères accorde une importance première à la création artistique. Les spectacles chorégraphiques d’Habiba Chergui sont des mots en mouvement qui délivrent un message ouvert, esquissé, suggéré, afin que chaque spectateur puisse s’évader à sa propre émotion, aiguise son propre regard et puise ce dont il a besoin. Ils sont également marqués par la richesse de l’interdisciplinarité. Danseuse hip hop, contemporaine et orientale, les créations d’Habiba Chergui reflètent ce métissage. Cherchant à exprimer l’émotion de la manière la plus juste, la chorégraphe ne se borne pas aux techniques apprises mais va au-delà, alliant plusieurs styles de danses. Son intérêt et son ouverture pour les danses d’autres cultures, au gré des rencontres, font sans cesse évoluer son travail de danseuse et de chorégraphe.

« Danser les mots » est le fondement de la recherche chorégraphique de la compagnie Chimères. Aujourd’hui, elle s’attaque au mot « rumeur ». Travailler sur le sens des mots, leur donner une vie, un mouvement, une émotion passe par de multiples exercices et expérimentations. Avec son groupe de danseurs, Habiba Chergui forme une unité, une symbiose. Certaines idées ou certains mots pourront ainsi être engagés et portés par une chorégraphie d’ensemble. L’attention qu’elle accorde au ressenti de l’individu donne lieu à des solos de danseurs. Les réactions des danseurs lorsque la chorégraphe leur confie ces mots sont autant de nuances qui trouveront une place dans la création. La puissance des mots et l’interrelation entre l’énonciateur et le récepteur sont les matériaux artistiques de base de la compagnie.

Enfin, forte de ses expériences et projets divers, la compagnie Chimères prône avant tout le plaisir de danser et de transmettre, au-delà des préjugés sociaux, culturels et intergénérationnels. Faire se rencontrer tous les publics est pour Habiba Chergui l’essence même de la communication entre les générations, son credo. Pour la porteuse du projet, la danse est un outil de travail sur soi-même, un art avec lequel l’individu joue, se façonne et grandit. Sa démarche se fonde sur l’idée que chaque personne est capable de danser. Défier ses croyances, dépasser ses interdits et ses résistances psychologiques pour goûter aux joies du corps, à la valeur du mouvement qui apaise, éveille et réconcilie sont des principes de la compagnie. C’est autour d’un collectif, constitué de compositeurs, de metteurs en scène, de danseurs, de photographes, de réalisateurs, de comédiens et de chanteurs que se créeront les échanges, les partages et la transmission du « savoir être » à travers la danse. Évolution, apprentissage et transmission par la danse sont des lignes fortes du travail de la compagnie Chimères. Aujourd’hui la chorégraphe questionne le mot « rumeur », dans une nouvelle création éponyme.